Interview exclusive avec Budo Jake de Rolled Up

rolled-up-logo

Vous l'avez pour la plupart découvert au travers d'un récent article, voici notre longue interview avec Budo Jake, co-fondateur de Budovideos.com et animateur de l'émission de JJB, Rolled Up :

Riddum.com : La plupart d'entre nous te connaissons pour ton travail de commentateur lors des championnats du monde de jiu-jitsu ou ton émission Rolled Up. Cependant, tu n'es pas qu'un journaliste, tu es un vrai pratiquant de jiu-jitsu, ceinture marron sous Marcio Feitosa (Gracie Barra). Quand as-tu commencé le jiu-jitsu et quand est-ce devenu sérieux pour toi ?

Budo Jake : Je me suis entrainé dans divers arts martiaux tout au long de ma vie et, comme beaucoup, j'ai découvert le jiu-jitsu brésilien avec Royce Gracie lors du premier UFC. Alors que j'admirais cet art, ce n'est qu'en 2005, date à laquelle Carlos Gracie Jr et Marcio Feitso sont arrivés en Californie, que les circonstances sont devenues favorables à un début d'entrainement. Je suppose que c'est devenu plus sérieux pour moi lorsque j'ai obtenu ma ceinture violette. Les grades sont des vecteurs amusants de motivation.

Riddum.com : Ton émission, Rolled Up, est l'une des meilleures sur le sujet. Elle consiste en un cours privé avec un instructeur ou compétiteur de renommée mondiale. Ont-ils tous apprécié cette opportunité, être filmés et présentés à une large audience ou as-tu rencontré certaines personnes qui ont refusé d'y participer ?

Budo Jake : Je pense que tous ceux qui ont participé à l'émission ont apprécié l'expérience. Nous nous amusons toujours durant le tournage. Il y a cependant quelques personnes qui n'étaient pas intéressées. Les professeurs ne sont pas tous à l'aise devant une caméra et certaines personnes ne pensent pas avoir besoin de cette visibilité. J'ai toujours des retours positifs de l'instructeur après la diffusion de chaque épisode, à propos du nombre d'élèves supplémentaires qu'ils ont obtenu grâce à l'émission. Je suis content qu'on ait une situation "gagnant-gagnant" comme ça.

Riddum.com : Après une brève interview, tu leur demandes de t'enseigner une technique spécifique. Ton choix se base-t-il sur certaines difficultés que tu rencontres durant ton entrainement ou as-tu des questions spécifiques, choisies sur-mesure en fonction de l'instructeur (comme la garde ouverte pour Romulo Barral ou la demie-garde de Caio Terra) ?

Budo Jake : Oui, c'est ça. Des fois je demande des choses spécifiques que je souhaite apprendre mais la plupart du temps j'essaie de les laisser enseigner leurs points forts. Ça me parait logique, les spectateurs souhaitent apprendre les aspects du jeu que les champions du monde maitrisent le plus.

Riddum.com : On peut dire que tu représentes un véritable modèle en matière de pratiquant de jiu-jitsu, tu n'as pas peur de te faire battre pour apprendre quelque chose en retour. Cette mentalité "zéro-ego" est très appréciable. Est-ce que tes rencontres avec l'élite du jiu-jitsu mondial t'as rendu aussi humble ? Que ressens-tu lorsque tu tournes avec des personnes de ce niveau ?

Budo Jake : Premièrement, je suis très conscient de la place que j'occupe dans le monde du jiu-jitsu. J'ai une pratique loisir, j'aime apprendre et faire quelques compétitions de temps à autre. Donc quand j'affronte les plus grands champions du monde, je sais très bien ce qu'il risque de se passer. (Rire)

Ça ne me dérange pas de me faire soumettre ou surclasser. Ce qui m'importe, c'est d'apprendre quelque chose. Il y a un poster au club principal de Gracie Barra présentant une citation de Carlos Gracie qui dit, de mémoire : "En jiu-jitsu, soit on gagne, soit on apprend".

Je pense que c'est très vrai. A chaque fois que je me fais soumettre, j'en apprends un peu plus sur la manière d'éviter que ça se reproduise et comment s'échapper de la soumission.

Riddum.com : Quand allons-nous enfin voir un Budo Jake en pleine crise de rage, en ayant assez de se faire écraser, tentant sans arrêt de violentes clés de talons sur l'élite du jiu-jitsu ? (Rire)

Budo Jake : Le fait que la communauté du jiu-jitsu puisse apprendre de mes souffrances fait que ça en vaut la peine ! (Rire)

Riddum.com : Quel jiu-jitsuka t'as le plus impressionné, d'un point de vue physique ou technique ?

Budo Jake : Chaque combattant sur Rolled Up a été extraordinaire et avait quelque chose de précieux à enseigner. Pour moi cependant, j'apprécie les mouvements dynamiques que l'on voit chez Caio Terra, Jeff Glover ou Bill Cooper, ils sont très joueurs dans leur jiu-jitsu. Je pense que c'est important de s'amuser lorsqu'on s'entraine et c'est vraiment l'impression qu'ils donnent.

Riddum.com : Que penses-tu du facteur poids en jiu-jitsu ? Préfères-tu tourner avec quelqu'un comme Caio Terra ou Bruno Malfacine ou quelqu'un d'imposant et de puissant comme Erik Paulson ? Penses-tu que les jiu-jitsukas les plus légers font de meilleurs techniciens et de meilleurs instructeurs ou bien n'y a-t-il aucune corrélation entre la morphologie et la capacité d'enseigner de manière très technique ?

Budo Jake : Tu n'as qu'à voir ma tête lorsque j'ai tourné avec Erik Paulson et je pense que tu auras ta réponse. (rire)

Je ne pense pas que la morphologie d'un instructeur ait un impact sur ses capacités à enseigner et je ne pense que ça soit juste de penser que les gabarits plus petits sont plus techniques. Cependant pour ma propre sécurité, je préfère tourner avec des combattants de mon poids (68 kg/150 lbs). C'est important pour moi d'être à même de m'entrainer régulièrement et parfois les gabarits plus lourds peuvent accidentellement blesser les plus légers.

Riddum.com : Dans certains épisodes, tu travailles en gi, dans d'autres, sans gi. Comment fais-tu ton choix ?

Budo Jake : Certaines personnes ne font que l'un ou l'autre. S'ils font les deux, je leur demande ce qu'ils veulent faire. Si la décision me revient, en général, je fais du nogi.

Riddum.com : Que penses-tu du débat gi/nogi ?

Budo Jake : Les deux sont importants. J'ai fait les deux depuis le premier jour et même si je préfère l'entrainement nogi, j'accorde une immense valeur à l'entrainement en gi et je ne l'abandonnerai jamais. Ce débat ne prendra jamais fin mais je pense que le meilleur conseil que je puisse donner est de faire ce qui nous plait. Si tu n'aimes pas le gi, n'en fais pas, et vice-versa. Assures-toi juste de t'entrainer régulièrement, et par régulièrement je veux dire trois fois par semaine ou plus.

Riddum.com : Peut-on espérer un épisode avec une athlète féminine ? Quelqu'un comme Kyra Gracie, Michelle Nicolini ou Gabi Garcia ?

Budo Jake : Absolument ! Ça se fera !

Riddum.com : Les combattants ont de plus en plus tendance à professionnaliser leur entrainement mais le jiu-jitsu n'est pas un sport qui génère beaucoup d'argent. Penses-tu que ça peut changer dans le futur ? Peut-être avec des compétitions comme l'Abu Dhabi Pro ?

Budo Jake : C'est sympa de voir le sport générer un peu d'argent mais à l'heure actuelle, ce n'est pas suffisant pour en vivre. Même si tu es le meilleur du monde et gagne tous les tournois open-weights qui paient, est-ce que cela te fera un salaire correct ? Le jiu-jitsu est toujours un sport/art martial niche. Je ne pense pas voir dans le futur des combattants se faire un salaire auto-suffisant, malheureusement.

Riddum.com : D'année en année, on peut voir un enrichissement du patrimoine technique du jiu-jitsu, créées de toutes pièces ou importées d'autres disciplines de préhension. Penses-tu que cette tendance va perdurer dans le futur ou que ça va se stabiliser ?

Budo Jake : C'est la beauté de la compétition. Les tournois comme le Mundial, l'ADCC et l'Abu Dhabi Pro rassemblent les meilleurs compétiteurs et cette compétition amène de nouveaux mouvements et innovations. C'est ce qui préserve le jiu-jitsu de la stagnation, qui est arrivée à tellement d'arts martiaux traditionnels. Tant que les compétitions continueront à prendre de l'ampleur, le jiu-jitsu continuera à s'enrichir.

Riddum.com : Penses-tu qu'un ancien champion de jiu-jitsu ou de grappling puisse faire un retour victorieux à la compétition après des années de pause ? Est-ce que Dean Lister et Robson Moura sont l'exception qui confirment la règle ou pouvons-nous espérer voir plus d'anciens compétiteurs revenir aux tournois majeurs ?

Budo Jake : Absolument. Même si les anciens ne connaissent pas le dernier renversement berimbolo (Ndlr: dernière technique à la mode, une prise de dos depuis la de la riva, voir les Mendes pour plus d'informations), ils ont le timing, les grips, l'équilibre... Tout ce qu'ont les tops compétiteurs. Ils peuvent facilement s'adapter et revenir au top. J'ai adoré voir Mario Sperry et Renzo de retour à l'action lors du dernier ADCC et j'espère pouvoir voir d'autres combats comme celui-ci. S'il vous plait, que quelqu'un ramène Roleta sur le tatami !

Riddum.com : Cette année, l'ADCC a changé son règlement vis-à-vis de la pesée. Que penses-tu du cutting pour les compétitions ?

Budo Jake : Je préfère le système de l'IBJJF, pesée juste avant le combat. Je pense que faire la pesée la veille permet aux combattants de tourner en dessous de leur poids naturel et ça profite aux compétiteurs qui sont bons à la coupe de poids. Ça handicape réellement les gars qui ne coupent pas.

Riddum.com : Tu contribues énormément à un besoin de vulgarisation de la discipline envers le grand public, notamment avec l'ascension du MMA. Le grappling est l'un des sports les moins télégéniques qui soient (à moins que Jeff Glover combatte bien sûr ! (rire) ) et la majorité du public MMA pense que le grappling est tout simplement barbant. Penses-tu que cela peut changer dans le futur ou est-ce que le jiu-jitsu est condamné à n'être aimé que par ses pratiquants ?

Budo Jake : Pour le dire simplement, si tu ne pratiques pas, c'est difficile de le comprendre ou de l'apprécier. Tout le monde peut comprendre deux personnes qui se frappent à la tête. Le gars lambda ne peut pas comprendre un renversement de la riva. C'est malheureux, mais je pense que le JJB restera principalement un sport de pratiquants.

Cela dit, je ne changerais pas le JJB pour en faire un sport-spectacle car ça le changerait beaucoup trop. Regarde le judo. Le Judo est, en quelque sorte, un sport-spectacle populaire mais il a tellement perdu de son essence, disons-le, le combat au sol. Cela dit, je pense que quelques galas professionnels, dans un environnement sympa (comme le Budo Challenge, la Pro Submission League, etc...) est le mieux que l'on puisse faire pour faire du grappling une discipline télégénique.

Riddum.com : Ayant assisté à des galas majeurs de MMA et à l'ADCC, l'une des choses qui m'a vraiment marqué est que les combattants d'élite du jiu-jitsu sont vraiment très accessibles et le public est très respectueux des athlètes (même lorsque des stars locales participent à la compétition). C'est une atmosphère complètement opposée à celle des galas majeurs de MMA. La majeure partie du public de l'ADCC et du Mundial est composée de pratiquants, penses-tu que le jiu-jitsu est une sorte de famille et que les combattants de jiu-jitsu le sentent lorsqu'ils combattent devant ce public ?

Budo Jake : Oui, c'est également mon expérience. Quasiment tout le monde du grappling est amical et accessible. Je ne passe pas beaucoup de temps dans le monde du MMA mais je pense que les gars du MMA sont encerclés par beaucoup plus de pression et des managers, et des contrats... Je ne sais pas... mais oui, la communauté du jiu-jitsu est géniale.

Riddum.com : Le jiu-jitsu est souvent décrit comme étant plus qu'un sport, un mode de vie. Que signifie le mode de vie jiu-jitsu pour toi ?

Budo Jake : Pour moi, il s'agit d'être prêt pour les grosses compétitions, de se focaliser sur notre propre entrainement, d'aider les autres avec le leur, visiter d'autres académies pour apprendre des choses, en d'autres termes, garder le jiu-jitsu comme l'un de mes domaines d'intérêts principaux et savoir que, où que j'aille dans le monde, ma famille étendue du jiu-jitsu n'est jamais très loin.

Riddum.com : Jake merci beaucoup pour tes réponses et nous espérons voir de nouveaux épisodes de Rolled Up très bientôt ! Nous te laissons ces dernières lignes pour adresser un message à nos lecteurs !

Budo Jake : Merci pour ces bonnes questions ! Un nouvel épisode de Rolled Up bientôt, filmé exclusivement à Guam, ça a été super !

Merci à tous les clients de Budovideos.com et les fans de Rolled Up. Continuez à apprendre, continuez à vous amuser mais surtout, continuez à tourner ! (Ndlr: clin d'oeil à la musique du générique de Rolled Up "keep on rollin")


Vous trouverez tous les épisodes de Rolled Up sur Budovideos.com. La version originale de l'interview est sur Riddum.com.



Interview de Loïc T. pour Riddum.com.

Merci d'aimer Riddum sur Facebook et de suivre Riddum sur Twitter. Tous nos articles y sont partagés.

A lire également :

Présentation de Budo Jake avant interview exclusive (avec vidéo)

Interview exclusive : Caio Terra veut tester le MMA en 2013

Interview exclusive - Caio Terra : Avec la technique, tu peux battre des adversaires plus lourds et plus puissants en Jiu-jitsu

Royce Gracie vs. Dan Severn : Gracie breakdown avec CM Punk (vidéo) 

Présentation de Caio Terra avant notre interview exclusive (avec highlight)

Rodrigo "Comprido" Medeiros parle du dopage au Jiu-Jitsu Brésilien

____________

Si vous souhaitez partager cet article Riddum sur un autre site, merci d'indiquer l'URL de cet article. rolled up videos, budo jake rolled up, roll up video, braulio estima, budo jake interview, grappling, jiu jitsu, jjb, bjj, budo videos.com, adcc 2011, mma, rousimar palhares adcc

HEADER

Riddum.com
0Riddum.com18-02-2012 07:18#1
Un grand merci à Ckaa et Budo Jake pour cette excellente interview.
Quote
Ger
0Ger18-02-2012 08:18#2
super merci pour l'itw CKAA :-)
Quote
VOV4EVER
0VOV4EVER18-02-2012 08:33#3
Vraiment très intéressant merci Ckaa. Souvent les grands pratiquants sont moins intéressants en itw que ceux qui pratiquent mais pensent aussi beaucoup leur art (comme quoi l'intelligence kinesthésique ne fait pas tout). Bon la qualité de l'interwieveur joue aussi certainement ;-)
Quote
sobral69
0sobral6918-02-2012 08:38#4
j'ai bien aimer le sujet sur la pesé je trouve que la pesée de l'ADCC et IBBJF sont plus juste quand on vois par exemple gleison tibau ou dans une interview il dit que lors du combat contre dos anjos il pesait dans les 80kg et plus je crois, dans ce cas la a quoi sert les catégories de poids ?
Quote
Arthur d L
0Arthur d L18-02-2012 08:41#5
Très très bonne interview, c'était vraiment intéressant.

Si je puis me permettre, en ce qui concerne les combattants de MMA et de JJB, la grosse différence c'est le niveau d'exposition. J'ai pas le souvenir d'avoir rencontré une seule fois un combattant de MMA qui était franchement déplaisant, hautain ou très distant, et pourtant j'en ai rencontré pas mal maintenant. Maintenant comme le dis Jake, ce qui les rends souvent difficile d'accès, c'est la quantité de demande qu'ils ont, et la quantité de gens qu'ils ont autour d'eux. Regarde Overeem, quand on regarde "The Reem" il se ballade constamment avec presque une dizaine de personnes. Un agent, un manager éventuellement, les cameramans du docu, ses entraineurs, sa femme, etc... Du coup quand tu a un tel groupe de personne autour de toi, c'est normal que ça devienne plus dur de se faire approcher.

Après de tous les combattants de MMA que j'ai rencontré, j'ai jamais eu de problème une fois que j'étais face à face avec eux, et comme je l'ai dis, j'en ai rencontré un certains nombre : Kongo, (hein Thomas, ca commence à remonter hein?) Diabaté, Tonton, Nayeb Hezam,... J'ai même croisé Dean Amasinger la semaine dernière a Nottingham... :P
Quote
Riddum.com
0Riddum.com18-02-2012 09:57#6
Citer :
Kongo, (hein Thomas, ca commence à remonter hein?)
C'est clair, d'ailleurs je suis pas retourné en France depuis :sad:.

/HS
Quote
Ckaa
0Ckaa18-02-2012 10:08#7
Merci! J'aime bien Budo Jake, il a des propos intéressants et on a plus l'habitude de le voir dans le rôle de l'interviewer que de l'interviewé!

Arthur,

Je pense comme toi (et comme Jake), ça m'étonnerait franchement qu'il y ait des combattants "tête de c*l" mais c'est surtout l'atmosphère générale qui change énormément entre le MMA et le Jiu.

A l'ADCC on a vu des tas de stars MMA (Werdum, Palhares, Vinny, Monson, etc... même Rickson!) Et ils étaient très très abordables. Pour autant j'ai tendance à penser que dans le cadre d'un gala MMA on ne les aurait pas approché de la même manière.

A l'ADCC (et je suppose aux mondiaux également), il y a une notion de respect que j'ai trouvé très très forte, de respect mutuel. Les combattants entraient par la même entrée que les fans (impensable en MMA) et surtout, les fans leur foutaient la paix. Les sessions autographes/photos/d iscut' étaient réservées pour la fin de la journée.

Au début du tournois, le public n'importunait pas les combattants, les laissant dans leur bulle et seuls certains se mélaient directement à la foule pour discuter (Werdum... qui se sentait visiblement comme chez lui avec des potes lol)

Une autre chose, je pense que le MMA crystalise plus facilement les passions que le jiu-jitsu. En jiu (ou grappling, peu importe) il n'y a pas de "haine" envers les combattants. Même si on n'apprécie pas toujours tout le monde, il est presque impensable de voir des gens dans la foule hurler "tue le ce gros naze". Alors qu'en MMA... bah c'est plus que courant (limite la majorité...)

Le fait qu'il y ait très peu de gens qui picolent pendant les galas de jiu aide également... lol

Du coup les gars se sentent plus "en famille" et ne sont pas entourés de 50 personnes et gardes du corps.

Sobral69,

Et encore, pour l'ADCC c'est très récent! Comme quoi il y a de l'espoir pour le MMA (même si j'ai des doutes de voir les règles de pesée changer en MMA...)

Vov,

Tu ne crois pas si bien dire, on a une interview en stock avec deux des plus grands combattants de jiu actuellement (si c'est pas de l'indice ça... ;-) ) et tu verras que quelque part, un mec comme Budo Jake se livre plus qu'eux.

C'est une des raisons qui m'a fait commencer les interviews par Caio Terra, je savais pertinemment que lui n'avait pas peur d'envoyer la sauce et de dire des choses qui sortent un peu de l'ordinaire!
Quote
Xavier M.
0Xavier M.18-02-2012 10:12#8
Superbe itw, merci. Elle a répondu à quelques questions que je me posais.
Quote
beltt
0beltt18-02-2012 10:19#9
merci pour cet itw tres interressante.
Mais qu est ce que j apprends , il y a de l itw en stock avec 2 vedettes du jjb.J espere que tu va bosser tout le week-end pour nous la fournir des lundi.Je me languis d avance de te lire.
Quote
GiJutsu
0GiJutsu18-02-2012 11:45#10
Génial ! Un grand merci à toi Ckaa et vivement les prochaines :D
Quote
vroden
0vroden18-02-2012 11:58#11
Un grand merci Ckaa, et je suis assez d'accord avec lui pour le Judo, on a perdu la moitié, on verra plus jamais de travail au sol ce que je trouve malheureux.
Sinon ça reste un mec très interessant et passionné, et ça fais plaisir de lire ce genre d'interview.
Vivement les prochaines interviews :-) Et encore une fois bon boulot
Quote
poilu
0poilu18-02-2012 14:39#12
Justement,sur le judo je ne suis pas tout a fait d'accord :

Il faut se rappeler que le sol fut "minimisé" par Jigoro Kano lui meme ,pour la simple raison qu'il c'est rendu compte que lors de compétition les techniques debout "disparaissaient" au profit du sol pour la simple raison qu'il est plus "facile" de tirer une garde plutôt que d'acquérir le niveau nécessaire(déplaceme nt,déséquilibre,et forme de corps)pour "mettre une boite debout"

Sans ca, le Judo debout n'existerait plus!

Et les changements de règle plus récent comme :

Interdit de passer une technique en se mettant à genou (comme c'était la mode à une époque) ou encore interdire les ramassements de jambe (qui favorisait les "arracheurs") vont aussi dans ce sens !

@ vroden

Il existe des compétitions de ne-wasa ,libre a toi de t'y inscrire et de soûler ton prof (comme je le fais)pour qu'il t'y prépare !

@ Ckaa

Le Judo est, en quelque sorte, un sport-spectacle populaire

sais tu ce qu'il entend précisément par là?

Thomas nous propose régulièrement des techniques démontrées par des pros

Ce qui serrait "sympa" serrait une rubrique ,genre "le Béaba de la semaine" ou les bases du JJB serraient décortiqués par quelqu'un ...Heu toi par exemple!;-)
Quote
vroden
0vroden18-02-2012 14:50#13
poilu, dans notre club on s'entraine beaucoup au sol donc pas un soucis pour ça, mais notre prof est contre... Va savoir pourquoi.
Et ce que je voudrais c'est que les arbitres laisse plus de temps pour travailler au sol, pas "si tu réussi pas ton action dans 2 secondes on vous relève."
Quote
poilu
0poilu18-02-2012 15:07#14
@ vroden

Citer :
mais notre prof est contre... Va savoir pourquoi.
Justement parce qu'en compète les arbitres ne laissent pas travailler

Et crois moi ca me désole aussi

Mais Je le répète ,il y a des compètes de Ne-wasa et si tu arrives à convaincre quelques potes ca peut le faire !
En effet le but d'un club c'est les résultats ,et si ,ne serrait ce qu'une petite délégation de ton club y font bonne figure ton prof ni restera pas insensible ! ;-)
Quote
vroden
0vroden18-02-2012 17:32#15
Surtout qu'il est lui même excellent dans ce domaine, fin bon on a un peu fais du HS ;-)
Quote
Ckaa
0Ckaa18-02-2012 20:43#16
Poilu,

A mon avis ce qu'il veut dire par là c'est que, en comparaison avec le jiu, le judo est beaucoup plus agréable à voir pour un oeil non averti. C'est joli, ça vole.

Le sol, c'est moche, lent et personne n'y comprend quoi que ce soit.

C'est dans ce sens qu'il utilise le terme sport-spectacle.

Après c'est vrai que Kano lui même a limité le sol en compétition mais cet aspect du judo a quasiment complètement disparu de nos jours. Quand j'étais gamin et que j'ai fais du judo (ceinture orange, un vrai tueur), on avait une grosse part de sol. Maintenant quand je regarde les JO je n'y comprends strictement rien!

Sinon, ce qui me choque le plus en judo ce n'est pas forcément le peu de temps de travail au sol c'est que parfois, j'ai l'impression que le mec prend une projection et atterrit dans une position où il devrait logiquement être très mal barré, mais il gagne par ippon.

Aux derniers JO je crois avoir vu un combat où le gars qui projetait son adversaire est tombé direct dans un triangle... et il a gagné par ippon. Incompréhensible.

Ca c'est vraiment étrange.

Après... j'ai envie de dire que le judo c'est du standup avant tout et que si on veut faire du sol, il y a des tas de clubs de jiu-jitsu très bons. Autant apprendre avec ceux qui s'y connaissent. (c'est valable aussi pour les projections pour des jiu-jitsukas bien entendu).

Et effectivement, les compétitions ne-wazas permettent de remettre un peu tout le monde ensemble mais bon... Elles sont de plus en plus désertées par les jiu-jitsukas (problèmes de règlements et la fédé de judo qui nous cherche des ennuis sur tout et n'importe quoi...)

Donc pour en revenir à l'interview, je pense comme lui. Je préfère qu'on reste un sport chiant à voir mais qui garde son sens plutôt qu'on rajoute des règles de partout.

Déjà qu'on a supprimé les clés de cou et les clés de talon en jiu-jitsu pur... ça ne va pas forcément dans le bon sens (mais on sera sauvé par le grappling pro type ADCC donc c'est pas dramatique)

Sinon pour les histoires de technique, déjà tu peux commencer par les Rolled-up justement, il y a des tas de petites choses très sympas dans ces cours! ;-)
Quote
poilu
0poilu19-02-2012 04:12#17
Comme tu le dis au Judo la finalité c'est le Standup
Donc si "pion" il y a :Exit l'enchaînement au sol!

En revanche ce qui est pour moi choquant c'est lorsqu'il ni a pas ippon et que celui qui est mal engagé peut simplement se relever au lieu de poursuivre le combat au sol pour tenter d'inverser la situation!
Et perso j'appelle ca un refus de combat ,et ce n'est pas sanctionné!

Citer :
il y a des tas de clubs de jiu-jitsu très bons. Autant apprendre avec ceux qui s'y connaissent
Ca c'est le cas de certain privilégiés ,dont tu as la chance de faire parti ;-)

En ce qui me concerne le mieux que j'ai pu trouver c'est une école de wing Chun (rien que le nom m'amuse) avec 2 cours par semaine , ou des "notions de Jiu-Jitsu" sont transmises et le tout à 40 km de chez moi !:cry:

Je dois donc me contenter de Youtube (pour la théorie) et essayer d'appliquer au dojo lors des randoris sol ,trop peu nombreux!
Quote
Ckaa
0Ckaa19-02-2012 06:43#18
Oui c'est vrai... ce n'est pas encore développé suffisamment en France...

C'est dommage parce qu'à mon sens, ce qui est le plus important en jiu-jitsu c'est la période entre la ceinture blanche et la bleue. Celle des fondamentaux, des bases.

De mon expérience personnelle, la plupart des mecs que j'ai rencontré qui venaient du MMA ou du Judo, même s'ils étaient de bons pratiquants avaient des bases complètement foireuses. Ils connaissent les "techniques" mais n'ont pas les bons fondamentaux pour évoluer correctement et finalement restent confinés à un niveau de "bonne blanche" ou "moyenne bleue".

Alors que, 2, 3 ans dans un club correct de jiu-jitsu permettent de justement d'être solide dans les fondamentaux et d'aller après piocher dans les techniques qu'on peut voir sur le net (et les trier parce qu'il y a pas mal de trucs fantaisistes).

Donc effectivement quand on ne peut prendre des cours, bah on fait ce qu'on peut.

A ce sujet, il y a des vidéos qui traitent des fondamentaux.
Pour moi les meilleurs dans ce domaine (de ce que j'ai pu voir et utiliser) sont:
- Demian Maia
- Braulio Estima
- Saulo Ribeiro

C'est trois gars ont sortis des sets de DVD qui abordent de manière très précise et pédagogique les éléments de base et les principes fondateurs du sol, de la répartition de poids, de la gestion de la pression etc...

Après, il faut driller et réanalyser les techniques à deux et ne pas avoir peur de remettre en question ce qu'on a pu apprendre avant (le problème majeur des judokas qui viennent chez nous en général) voir même complètement oublier certaines choses ou position (votre bon vieux contrôle de brute en croix, kesa-gatame par exemple ;-) )

Il est possible de progresser directement par vidéos mais le soucis c'est que c'est plus long et exigeant mentallement et surtout... et c'est triste à dire. Si le prof n'est pas d'accord avec ce que vous faites ou n'y connait pas grand chose, il peut vous raconter n'importe quoi et vous faire faire des erreurs. (oui oui, j'ai déjà rencontré des profs de judo qui pensaient qu'une kimura était une clé de coude, et ça, c'était la partie drôle de leur inculture...)

Mais surtout, ne pas aller piocher dans les trucs à deux balles qu'on voit fleurir partout, les techniques flashy inutiles montrées par des tocards

Sinon pour le débat sur l'évolution du judo je suis justement curieux des répercussion des JO 2016 à Rio. Il y a quand même des très fortes chances qu'on y voit du jjb en sport de démonstration et ça risque de faire grincer pas mal de dents dans les fédés et peut être réveiller certaines instances internationnales...

Ou alors tu le monde trouveras ça moche, lent et chiant et rien ne changera lol ;-)
Quote
poilu
0poilu19-02-2012 08:02#19
Ouep...

J,ai plus qu'à m'armer de patience et de "bricoler" comme je peux en attendant des jours meilleurs ...

Dans un 1er tps,arriver à fédérer un max de monde pour les opens de ne-wasa ce qui impliquera plus de sol à l'entraînement !
Quote

Ajouter un Commentaire

Tout commentaire jugé hors-sujet, trollesque, injurieux, diffamatoire, émanant d'un double/triple compte, est susceptible d'être supprimé par l'équipe de modération. Les infractions répétées d'un intervenant entraîneront son bannissement du site.


Code de sécurité


Rafraîchir

 
 

Derniers commentaires