Sitemap Riddacteur

Erin Toughill à la retraite et autres news du WMMA [EN COURS]

Erin Toughill (10-3-1) prend sa retraite du MMA.

Faits notables dans la carrière de cette combattante : une victoire par KO sur Marloes Coenen et un affrontement avec Laila Ali en boxe anglaise. "Steel" a également été sur le banc des remplaçants lors du match Carano-Cyborg. Elle a longtemps été pressentie comme possible adversaire de la Brésilienne.

Ce n'est pas la première fois que son destin croisait celui de Gina Carano. Les deux femmes faisaient partie de l'équipe de l'émission American Gladiators.

_________

La combattante allemande Sheila Gaff a été licenciée de l'UFC suite à ses défaites face à Sara Mcmann et Amanda Nunes.

_________

Le Bellator ne fera plus de combats féminins. Décision inverse au OneFC, Victor Cui ayant déclaré souhaiter plus de combats féminins dans son organisation. 

Faites connaissance avec le Cage Warrior Championship.

Faites connaissance avec le Cage Warrior Championship.

Cela fait maintenant quelques temps maintenant que l’organisation de MMA Cage Warrior existe. Leurs premiers galas remontent en effet à 2001. Mais ce n’est que récemment que l’organisation a réussi à imposer sa formule sur le sol Britannique, et a réussi à devenir l’une, si ce n’est la plus grosse organisation européenne. Si auparavant, le titre était détenu par BAMMA, cette dernière commence progressivement à sombrer dans l’oubli suite à une longue série de problèmes divers, et le fait que l’organisation a perdu la plupart de ses combattants intéressant, dont notamment Rob Sinclair, Jimi Manuwa, Colin Fletcher, et bien d’autres. Seul reste Jimi Wallhead actuellement pour ce qui est des têtes d’affiches.

A côté de cela, Cage Warrior a réussi à faire un vrai tour de force en s’imposant non seulement au Royaume Uni et en Irlande, mais aussi, à la surprise générale, dans le Moyen Orient. En effet, l’organisation a réussi le tour de force de s’exporter très tôt dans des pays tel que la Jordanie, Bahrain, dans les Emirats arabes Unis, ou encore au Liban. C’est notamment cela, ainsi que la qualité de leur production qui a permis à l’organisation de décrocher des accords avec des chaines de télévision comme Sky, ESPN ou FOX selon les pays. En France, on peut notamment voir leurs évènements gratuitement sur leur site officiel.

Si Cage Warrior ne se pose pas comme un futur concurrent de l’UFC ou de Bellator il s’inscrit plutôt dans une démarche d’organisation qui cherche à découvrir et à développer de jeunes talents. Parmi les combattants connus de la plupart des fans, un grand nombre ont fait leurs premiers combats pour cette organisation, notamment, Paul Daley, Ross Pearson, Dan Hardy, Michael Bisping, ou plus récemment Conor McGregor. Chez les Français qui ont combattu plus tard à l’UFC ou au Bellator on trouve aussi Cyrille Diabaté, David Baron, Karl Amoussou ou encore Norman Paraisy. Mais c’est un véritable réservoir de talents Français que l’on trouve maintenant dans l’organisation, et c’est bien cela qui la rend intéressante et à suivre, pour nous, en France.

Cage Warrior, la nouvelle maison des combattants Français.

Vous avez peut être entendu parler du Cage Warrior sans le savoir par le biais de combattants Français, comme notamment Norman Paraisy ou Gael Grimaud qui a détenu pendant quelques temps la ceinture des poids Welter. Gael a perdu la ceinture récemment face à Cathal Pendred, à la suite d’un long combat d’attrition, qui fut un sujet de controverse.  Norman, lui, aura utilisé CW comme un tremplin pour arriver au Bellator. Maintenant qu’il a essuyé deux défaites au Bellator, il est d’ailleurs revenu dans l’organisation, et est pressenti pour être un futur champion en poids moyen.

En dehors de ces deux noms, déjà bien connus du public Français, on trouve aussi des jeunes lions, et des vieux loups. Dans le rôle du vieux loup, on trouve par exemple Olivier Pastor. Olivier a plus de 40 ans aujourd’hui, mais ne vous laissez pas berner par son âge, puisqu’il a gagné face à d’excellents combattants comme notamment Liam James, ou il était clairement vu comme un « underdog » et où il a malgré tout gagné avec panache, par soumission au premier round.   

">

">Dans le rôle des jeunes lions maintenant, on trouve deux combattants qui pourraient bien rejoindre les plus hautes sphères de ce sport, en la personne de Jean N’Doye, et aussi Faycal Hussin. Jean, qui a déjà été interviewé sur Riddum auparavant, est un combattant très talentueux qui mêle boxe et lutte avec brio, mais qui a su aussi montrer dans ses deux derniers combats un excellent jeu au sol, en soumettant Rich Edgeworth. Dans ce match pour la première fois, il a changé sa stratégie de sprawl and brawl et a amené au sol lui-même et où il a cherché la soumission du début à la fin, et avec succès. Jean, est actuellement avec un palmarès de 7 victoires une défaite. Sa seule défaite étant une décision controversée qui aura été primé comme combat de l’année par l’organisation après coup.

">

L’autre jeune talent à suivre, Faycal Hucin, a un palmarès de 9 victoires 3 défaites, et sur ces 4 dernières années, Faycal 7 victoires et une défaite. Cette récente défaite était d’ailleurs une décision assez étrange ou Faycal perd un combat qui était purement et simplement un match de lutte, ou son adversaire marchait à reculons pour éviter la boxe de Faycal, et ne se rapprochait que pour tenter des mises au sol, suffisamment en tout cas pour gagner le combat aux yeux des juges. Faycal a gagné un tournoi de poids moyen pour le 100% fight à Paris, et est arrivé deuxième du tournoi de grappling le VIC 5, en moins de 92 kilos.

">

">
On y trouve aussi d’autres combattants Français avec des palmarès, malheureusement moins reluisants, mais à suivre quand même, comme Sylvain Potard, Fouad Mesdari, et bien d'autres à venir.

La possibilité de voir les cartes gratuitement, et en prime time.

En conclusion je dirais que le Cage Warrior est une organisation à suivre de très près. Que ce soit pour les combattants français très talentueux qui y officient, ou pour voir aussi d’autres talents étrangers qui se développent, comme Liam James, Cathal Pendred, et bien d’autres, voir aussi de vieux combattants qui reviennent sur la scène locale, comme Paul Daley, qui doit recombattre pour l’organisation le 20 juillet prochain. N’hésitez pas ! C’est gratuit, et le samedi soir à des horaires de grande audience ! Je vous laisse regarder, pour finir, le highlight de l'organisation pour l'année 2012.

">

Arthur de Lustrac.